• nouvelle adresse agence
  • 78 rue de la folie regnault
  • 75011 paris
  • siège social
  • 7b impasse de mont-louis
  • 75011 paris
  • +33 (0) 9 52 13 36 56
  • agence@neufville-gayet.com
  • elsa neufville
  • Associée fondatrice
  • née en 1976
  • Architecte D.P.L.G. en 2001
  • a travaillé pour les agences d'architecture SANTIAGO CALATRAVA, ARCHITECTURE STUDIO,
  • et SHIGERU BAN ARCHITECTS EUROPE
  • co-gérante de Neufville-Gayet Architectes depuis 2011
  • diplômée en 2012 de l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée :
  • "Maitrise d'Ouvrage et Maitrise d'Oeuvre de la qualité environnementale"
  • formation continue diplômante de 160 heures
  • erwan gayet
  • Associé fondateur
  • né en 1974
  • Architecte D.P.L.G. en 2000
  • exerce en profession libérale depuis 2001
  • enseigne depuis 2006 à l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Paris La Villette (UP6) :
  • cours de structure appliquée à l'architecture en 1er cycle
  • co-gérant de Neufville-Gayet Architectes depuis 2011

VNV1

CONSTRUCTION DE 22 LOGEMENTS SOCIAUX, D’UNE CRÈCHE DE 13 BERCEAUX ET D’UN COMMERCE A CLAMART

9/11, RUE DE VANVES

moa CLAMART HABITAT
moe agence d’architecture CUADRA + Neufville-Gayet Architectes
surface 1 427,5 m2 shab + 145 m2 crèche + 76 m2 commerce
coût 2 830 000 M€ HT
date janvier 2013 – septembre 2015
mission complète
b.e.t. P.cé Tech
avancement  études PRO
état  abandonné
 

Le terrain se situe en bordure de la rue de Vanves à Clamart, à proximité de la Gare. Il est définit par la parcelle H 58, pour une superficie totale de 1527 mètres carrés.

Développé à partir de l’arrivée à Clamart du train, ce quartier constitue l’aboutissement des deux grandes avenues nord-sud qui traversent Clamart : l’avenue Jean Jaurès et l’avenue Victor Hugo.
Le tissu urbain renvoie l’image d’un quartier voulu très urbain, dense, et de qualité. Les constructions sont généralement implantées à l’alignement, de limite à limite. Seules quelques séquences de maisons de villes présentent un retrait par rapport à la limite d’emprise publique. Les immeubles néo-haussmannien du début du 20ème siècle sont de bonne facture, certains traduisent même une vraie qualité architecturale.

Le bâtiment projeté assume cette densité en créant un volume en R+4 avec un dernier niveau en retrait. Le linéaire de façade est rythmé par des jeux de retrait et de débord entre les niveaux R+1/R+2 et les niveaux R+3/R+4. Dans un soucis d’économie la trame porteuse est disposée entre les refends intérieurs ; Ceci afin de concevoir une façade en maçonnerie de briques pleines, matériau noble.

Côté rue de Vanves la façade sera couverte de briques de terre-cuite grise très présente dans l’environnement clamartois. la mis en oeuvre de l’appareil des briques réinterprête le dessin des bandeaux et des encadrements de fenêtres par un jeu d’alternance des tonalités.

Les espaces laissés libres seront aménagés pour restituer le caractère arboré de l’état antérieur de la parcelle. Le jardin sera gazonné dans sa totalité. Quinze arbres de haute tige seront plantés en coeur d’îlot. Une série de massifs arborés viendront compléter l’aménagement du jardin.

 

vnv1_vue05B4

vues depuis la rue de Vanves

 

vnv1_plan R+1

plan du 1er étage

 

vnv1_coupe AA

coupe transversale AA

 

vnv1_vue09B4

vues depuis la rue de Vanves
 

vnv1_maquette

 

Retour en haut