• nouvelle adresse agence
  • 78 rue de la folie regnault
  • 75011 paris
  • siège social
  • 7b impasse de mont-louis
  • 75011 paris
  • +33 (0) 9 52 13 36 56
  • agence@neufville-gayet.com
  • elsa neufville
  • Associée fondatrice
  • née en 1976
  • Architecte D.P.L.G. en 2001
  • a travaillé pour les agences d'architecture SANTIAGO CALATRAVA, ARCHITECTURE STUDIO,
  • et SHIGERU BAN ARCHITECTS EUROPE
  • co-gérante de Neufville-Gayet Architectes depuis 2011
  • diplômée en 2012 de l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée :
  • "Maitrise d'Ouvrage et Maitrise d'Oeuvre de la qualité environnementale"
  • formation continue diplômante de 160 heures
  • erwan gayet
  • Associé fondateur
  • né en 1974
  • Architecte D.P.L.G. en 2000
  • exerce en profession libérale depuis 2001
  • enseigne depuis 2006 à l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Paris La Villette (UP6) :
  • cours de structure appliquée à l'architecture en 1er cycle
  • co-gérant de Neufville-Gayet Architectes depuis 2011

SMI1

REALISATION DE 35 LOGEMENTS COLLECTIFS BBC

RUE DES GENÊTS 91240 SAINT-MICHEL-SUR-ORGE

moa TOIT ET JOIE
moe  Neufville-Gayet Architectes + Agence Cuadra
surface 3033 m²
coût  4,32 M€ HT
date  septembre 2011
mission  étude
b.e.t.  SCOPING
avancement Concours 2011
 

La portion de territoire du quartier du Bois des Roches offre l’opportunité de constituer un «morceau de ville» à proximité du centre de Saint Michel sur Orge.
En transformant cette partie de ville en un nouveau quartier dynamique, ouvert à la mixité caractéristique de la ville contemporaine, le quartier du Bois des Roches participe à son renouveau. Il l’ouvre à d’autres usages, à des pratiques spatiales et sociales qui évoluent avec les temps de la ville.
La présente proposition de projet s’inscrit dans les règles urbaines de la ZAC, en faisant siennes les objectifs ambitieux de ce nouveau quartier en matière d’écologie et d’économie.

Le projet vient s’inscrire dans une politique commune de la ville et du bailleur de valoriser et d’étendre le parc immobilier existant, dans une politique de développement harmonieuse et cohérente.
Cette dynamique de développement urbain invite à dépasser la pensée du «bâtiment-objet» pour interroger la relation que l’homme entretient avec son cadre bâti. Pour interroger la relation que l’homme entretient avec la ville et son mode de vie au sein de celle-ci, autant que les relations qui se nouent entre le cadre bâti et le paysage urbain. Les bâtiments implantés en coeur d’ilot viendront constituer une épaisseur bâtie qui permettra de prolonger l’espace public vers le coeur d’îlot.

Si habiter la ville conduit à construire de la densité, cette densité nous amène à interroger le rapport entre plein et vide, ainsi qu’à interroger la capacité de la ville à être accueillante, ouverte. Construire des pleins, afin de ménager des vides, matérialise cette ouverture en donnant aux interstices une certaine valeur de sociabilité.

La qualité d’un espace de vie quotidienne, ne peut être obtenue uniquement par la qualité des finitions qu’on lui donne.
C’est par la richesse de l’espace en lui-même, en terme de volume, de lumière et de ventilation naturelle qu’on obtiendra une qualité de vie. La présente proposition consiste à offrir à tous les logements des pièces communes de vie très largement éclairées, ainsi que des espaces extérieurs privatifs de qualité comme espace à part entière du logement.
 

perspective

plan masse

plan niveau rdc

plan niveau r+1

plan niveau r+2


elevation nord

 

Retour en haut